A B C D E F G H I L M N O P Q R S T U V

Anticolonialisme

 

Elle est belle la France Paroles : MAP (Ministère des Affaires Populaires)

Ce texte commencera par une petite mise en garde, aux donneurs de leçon, aux attitudes snobinardes. Ceux qui pensent que mon combat est dépassé, illégitime, abusif ou infondé. Ceux qui me taxeront de misérabiliste parano, ceux qui ne comprennent ni ma musique ni mes mots. Sachez que je n’excuse ni leur ignorance, ni l’histoire colonialiste de notre douce France.

Mon daron, mon daron m’a dit ici fiston t’es pas chez toi fais toi tout petit mon p’tit, en gros tais toi la France nous aime pas parce que nous sommes différents pas facile à comprendre, pas facile à comprendre pour un môme de 6 ans.

D’accepter de faire sa vie dans une soute à bagages parce que ses ancêtres en ont eu marre d’être des esclaves. Et comme personne n’a jugé bon de garder ça en mémoire alors j’ai pas vu mon grand père dans les livres d’histoire

J’ai pas vu en Indochine les viols et les pillages dans les DOM- TOM les massacres et l’esclavage. Évaporées les douleurs et les souffrances les tortures en Algérie tout le monde s’en balance

Les tirailleurs sénégalais tout le monde s’en balance et qui est-ce qui morfle ?

C’est leur descendance

J’accuse l’école de cultiver l’ignorance dans la censure

La haine dans la dissimulation de son passé de ses blessures

On m’a rabâché des trucs comme démocratie, liberté, égalité, fraternité et personne n’a été fichu de me dire qui j’étais de me dire ce que je foutais là tout frisé tout bronzé

De me dire pourquoi mon nom de famille était écorché, pourquoi certains enfants n’avaient pas le droit de me parler

Bienvenue au pays des droits de l’homme de l’exclusion, de l’exception culturelle, des discriminations,

Eh ouais, là où on entasse les Arabes et les Noirs comme de sales vulgaires souris de laboratoire

Au royaume de la manipulation et du silence ça parle de mixité, de mélanges d’échanges et de différences, de tolérance, de laïcité pour se donner bonne conscience

Alors que la haine raciale sévit dans la plus grande indifférence

Franchement tu veux savoir ce que j’en pense ?

Ben, comme on dit chez nous, elle est belle la France !

Elle est belle la France

Avec son cortège d’indécence,

Ses criminels de la petite enfance qui siègent dans les hautes instances,

Ses ministres en vacances quand suffoque la vieille France

Papy ne fait plus de la résistance

il meurt de chaleur en silence

Dans la plus grande indifférence

Celle de ses enfants

celle de son voisin d’en face

Elle regarde ses familles africaines entassées dans des cages à poules

ça prend le feu mais c’est pas grave:

“c’est qu’des noirs, ça roule”

Tout le monde s’en fout comme de l’an 40,

comme du scandale du sang contaminé ou celui de l’amiante

Et ces clochards qui refroidissent en hiver

Seul au passage reste que l’Abbé Pierre

Qui essaye de sauver les meubles entre nous,

Elle a pas fait long feu la France d’en bas

J’crois qu’on peut même dire qu’elle a mangé ses vers

Aux pauvres on ne tolère pas le moindre écart,

Tolérance zéro pour les ouvriers, les chômeurs et les smicards:

Ils s’en sont pris plein la gueule

Et faudrait qu’ils la ferment

Cette bande de feignants qui ne savent que se plaindre et faire grève

A côté de ça ces soi-disant serviteurs de l’État

Continuent a magouiller

Sur le dos du tiers-état

Fausses factures, emplois fictifs, détournement de fond :

Sans problèmes ils s’en mettent plein les fouilles

Et j’en place une pour mon idole

Notre ancien président de la République

Qui depuis dix ans devrait être en tôle

A cohabiter avec Mohamed et Belameur – et si vous ajoutez le bruit et l’odeur –

Elle est belle la France qui déploie une véritable armée pour capturer l’ennemi public José Bové

A côté de ça ces messieurs du CSA et de l’UMP

Finiront par s’en sortir blanchis et innocentés

Pas comme ce jardinier arabe répondant au nom singulier

D’Omar Raddad :

Analphabète, pauvre et musulman

Pas de chance :

Et ouais monsieur Raddad :

Elle est belle la France